Les abstentionnistes rejettent les partis du Capital

Sans surprise, les élections départementales ont à nouveau reflété la profonde crise des institutions de la Ve République. Les scores de l’UMP, du PS et du FN sont la conséquence de l’abstention massive et consciente des travailleurs, abstention qui est l’affirmation du rejet total d’une politique à 100 % pro-capitaliste dictée par l’Union européenne. À la lourde … [Lire la suite]

Soutien à une déléguée syndicale attaquée. Un premier succès : la suspension du dossier !

Comme nous le disons depuis plusieurs numéros de l’Internationaliste, le gouvernement PS, qui est un gouvernement bourgeois, est déterminé à aller jusqu’au bout pour faire payer la dette aux travailleurs et finaliser le processus de démantèlement des services publics. Pour ce faire, la répression s’intensifie contre les délégués syndicaux qui résistent et organisent la mobilisation … [Lire la suite]

Dans les universités aussi, on lutte contre la loi Macron !

Le 9 avril 2015 aura lieu une journée nationale de grève interprofessionnelle contre la loi Macron. Au niveau des organisations étudiantes, ni l’Unef, ni Solidaires Étudiants n’appellent pour le moment à la grève à cette date. Les étudiants ne seraient-ils donc pas concernés ? Pourtant, cette loi attaque tout le monde, étudiants compris, puisqu’elle cherche à détruire … [Lire la suite]

Le 9 avril, nous imposerons l’abandon du projet de loi Macron !

La lutte pour le retrait du projet de loi Macron s’accentue ! Le 9 avril prochain aura lieu une journée de grève et de manifestation nationale, intersyndicale et interprofessionnelle. Le gouvernement a fait le choix de passer en force en évitant un premier vote à l’assemblée nationale mais rien n’est réglé ! C’est maintenant que … [Lire la suite]

Ni amendable, ni négociable : retrait de la loi Macron

Depuis des années, les capitalistes utilisent la dette pour faire payer leur crise aux travailleurs. C’est un besoin, puisque le remboursement des intérêts et la spéculation liée à la dette sont une source de profits énormes pour le système financier. Et c’est une excuse car au nom de l’endettement, toutes les conquêtes du mouvement ouvrier … [Lire la suite]

Tous ensemble en grève le 9 avril et après…

« Il faut que les patrons ne se sentent pas pieds et poings liés », explique un ministre. A l’issue du second tour des élections cantonales (voir notre analyse), dans la continuité des déclarations de Valls, E. Macron a annoncé une nouvelle loi pour l’été. Cette loi Macron II a pour but d’apporter des « simplifications juridiques et … [Lire la suite]